Cet email ne s’affiche pas correctement ? Voir cette Infolettre dans votre navigateur.

La Rotative #21

Les infos de la semaine du 9 au 15 février.

Cette semaine, un compte-rendu des assises de la sécurité intérieure menées par la préfète, une analyse de la situation de l’Université suite à la tenue de ses États généraux, un texte féministe sur la nécessité de se créer des espaces de paroles en non-mixité au coeur des luttes, une visite chahutée du secrétaire d’état venu présenter le Service National Universel au lycée Balzac de Tours et un témoignage de citoyen-nes qui n’en peuvent plus de la Macronie.

Ce samedi 15 février, rendez-vous à 15h30, devant la gare de Tours, en soutien aux habitants du Plan B.

Assemblées générales féministes à Tours : la nécessité de la non-mixité

Depuis début décembre, dans le cadre du mouvement social contre les réformes des retraites, il y a des AG féministes en non-mixité sans hommes cis-genres. Cela fait causer, réagir comme toujours ! Ça en dérange même certain.e.s.

Lire en ligne

Assises de la sécurité intérieure : tout le monde déteste la préfète

Le 17 janvier au soir, la préfète d'Indre-et-Loire Corinne Orzechowski organisait à Saint-Pierre-des-Corps une réunion publique sur le thème de la sécurité. L'idée, déclinée dans tous les départements, consiste à recueillir des propositions pour « nourrir la réflexion autour du futur livre blanc de la sécurité intérieure ».

Lire en ligne

Malaise à l’Université de Tours : retour sur les États Généraux du 31 janvier 2020

La future Loi de Programmation Pluriannuel de la Recherche (LPPR) vise à démanteler ce qui reste du service public de l’enseignement et de la recherche. Face à ce projet, le personnel et les étudiant-es de l’Université de Tours organisaient le vendredi 31 janvier des états généraux pour échanger sur les conditions de travail et d’étude.

Lire en ligne

« À travers Benoist Pierre c’est Emmanuel Macron et tous ceux qui collaborent à sa politique destructrice que nous visons »

Le candidat à la mairie de Tours Benoist Pierre a accusé des colistiers du candidat Emmanuel Denis d'avoir participé à la perturbation de son meeting du 6 février et de vouloir l'empêcher de parler. Certain-es participant-es au chahut ont souhaité lui répondre.

Lire en ligne

La BAC à Balzac : retour sur la visite de Gabriel Attal à Tours

Venu pour présenter le Service national universel, le secrétaire d'État a été confronté à la colère des professeurs du lycée Balzac, lassés du mépris du gouvernement. Son opération de com' a été menée sous la protection de la brigade anti-criminalité.

Lire en ligne